PORTRAIT DE FRÉDÉRIC TAVERNINI

HISTOIRE DE GESTES

Que devient un danseur qui vieillit ; de quelle somme d’expériences est-il porteur ? De la découverte du parcours de danseur de Frédéric Tavernini, ayant dansé les chorégraphies de Maurice Béjart, Mats Ek, Trisha Brown, William Forsythe, ou Angelin Prejlocaj est né le désir de produire un portrait : une histoire personnelle où les gestes disent les œuvres traversées — marquant des accents, des points, des articulations. 

Entre perception et signification du mouvement, Noé Soulier poursuit son travail de décryptage de la danse en interrogeant cette fois-ci la valeur descriptive d’un geste : le corps du danseur peut-il exposerune danse, la montrer, la raconter sans l’exécuter ? Au fil de ces questions, le regard est amené à reconstituer la mémoire de ces danses à partir des signes qu’elles ont laissés dans la chair d’un interprète. En suivant Frédéric Tavernini pas à pas, Noé Soulier dessine une histoire révélant le discours implicite du mouvement.

TOURNÉE

25 juin 2019 : Les Subsistances – Lyon

4-6 avril 2019 : Centre national de la danse – Pantin

GÉNÉRIQUE

Chorégraphie : Noé Soulier
Interprétation : Frédéric Tavernini

Musique : Matteo Fargion
Interprétation : Noé Soulier

Lumières : Victor Burel

Production : ND Productions (Paris)
Coproduction : CN D Centre national de la danse, Pantin (FR)
Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication
Noé Soulier est artiste associé au CN D Centre national de la danse.
Cette pièce prolonge la recherche menée au sein du projet 7 Dialogues, dirigé par Matteo Fargion et produit par le Dance On Ensemble (dance-on.net).